Rédaction web & SEO : qu’est-ce qu’un contenu qualitatif ?

Publié le 24/06/2020, mis à jour le 28/07/2020
Rédaction web, SEO

Tout le monde le dit : il faut rédiger des textes de qualité sur son site web. Qu’est-ce que cela signifie ? Comment juger si un contenu est de bonne qualité ?

Mes conseils et pistes de réflexion dans cet article qui se veut « intemporel », fruit de plus de 10 ans d’expérience dans la rédaction et le référencement naturel. 😉 

 

Au sommaire :

redaction web contenu qualite

Rappel : l’enjeu de la rédaction web

L’enjeu de la rédaction web a toujours été double : être visible sur Google (via le référencement naturel ou SEO), et convaincre le lecteur. Le texte ne doit pas uniquement réussir à positionner la page sur Google, mais susciter de l’intérêt auprès de son lecteur et déclencher une action.

Si l’enjeu est double, de nombreux critères se rejoignent. Par exemple : une mise en forme ergonomique du texte est à la fois un bon point pour le lecteur (pour la facilité de lecture), et un indicateur important pour Google (avec les balises de titres de niveaux, les liens internes…). Néanmoins, ce n’est pas toujours aussi simple et il faut parfois prioriser l’un au détriment de l’autre.

Dans tous les cas, produire et publier du contenu de qualité est nécessaire, et sera bénéfique à la fois pour booster son référencement et gagner de nouveaux clients.

Un contenu de bonne qualité, c’est quoi ?

Un contenu qualitatif est :

  • rédigé sans faute,
  • porteur d’une vraie information, on ne tourne pas autour du pot et on apporte vraiment quelque chose d’intéressant et pertinent,
  • répond à un besoin, donne une solution à une question que se pose les internautes,
  • unique et original (pas copié-collé d’un autre site),
  • bien structuré avec des sous-titres, petits paragraphes,
  • bien codé (légendes et attributs alt des images, balises des titres, etc.),
  • mis en forme pour simplifier la lecture (gras, puces, liens),
  • lisible / simple / avec des phrases courtes et compréhensibles dès la première lecture,
  • adapté à la cible (choix des mots),
  • honnête : pas de triche et pas de publicité mensongère,
  • apporteur de valeur ajoutée, se démarque des autres contenus sur le même sujet,
  • plurimedia : photos, vidéos ou graphiques complémentaires pour aider le lecteur,
  • riche et développé (donc plutôt long),
  • accrocheur : donne envie de lire la suite,
  • facile à lire également sur mobile,
  • accessible à la traduction.

Google dit privilégier la qualité à la quantité… mais un texte de bonne qualité contient souvent quantité de bonnes infos ! 😊

Comment structurer sa page ?

Les textes qui délivrent l’information (le cœur du sujet) doivent se situer le plus haut possible dans la page.

Pour l’internaute, attention aux bandeaux qui prennent trop de place, pubs, etc.

Pour Google, qui a un temps limité de crawl sur les sites, plus le texte principal est haut dans le code, mieux c’est pour l’indexation et le positionnement ! Si trop de lignes sont consacrés à des développements spécifiques ou modules qui se chargent sur toutes les pages, il accèdera à moins de contenu lors de son crawl (et donc à moins de matière pour bien classer vos pages dans son index). D’autre part, il faut aussi alléger le code pour optimiser la vitesse de chargement du site.

Concernant la structure, à chaque fois que vous abordez un point précis de votre sujet, insérez un sous-titre et développez votre propos en quelques paragraphes (pas trop longs, les paragraphes 😉).

Concrètement, pas de suspens dans vos textes, donnez la conclusion dès l’introduction ! Présentez les principaux avantages de vos produit/service/solution en une phrase.

structure qualite contenu web

Ici, nous avons : un paragraphe d’introduction qui indique tout de suite où l’on veut en venir, et un sommaire de la page car un grand volume de contenu y est développé.

Comment bien rédiger ?

En plus des conseils ci-dessus pour proposer un contenu de qualité, une petite astuce pour vous : n’ayez pas peur de faire des phrases courtes et très (trop) simples. Sur le web, le lecteur lit en diagonale et doit pouvoir très rapidement appréhender votre message.

Soyez concis, allez droit au but. Parlez d’éléments concrets, explicites, donnez des exemples précis et détaillés. Essayez d’éviter les phrases « bateau » que l’on pourrait trouver sur n’importe quel site du monde, afin de vous différencier.

Une autre astuce qui pourrait vous aider : adressez-vous directement au lecteur. Cela permet d’instaurer une proximité, et de rédiger plus naturellement.

Enfin, il est important d’encourager à l’action, de guider l’internaute, d’insérer des appels à l’action.

contenu web qualitatif

Questions et verbes qui incitent à l’action : une mise en forme qui se répète et que le lecteur comprend très rapidement.

Focus sur la mise en forme des textes

Sans aucune mise en forme, c’est vraiment difficile d’accrocher et de poursuivre sa lecture. Paragraphes aérés, expressions en gras, sous-titres, liens complémentaires et insertion de visuels sont des bonnes pratiques pour rendre votre contenu attractif.

Pensez au lecteur mais aussi à Google, avec les balises sémantiques. Pour la qualité du site, c’est important de respecter la hiérarchie des titres de niveaux <hn>.

Les règles à respecter :

  • On définit la charte graphique (le style, la taille, la couleur des titres) dans la feuille de styles CSS, et pas ailleurs,
  • On utilise un seul titre <h1> par page (le titre principal) – dans l’idéal avec la possibilité de le différencier de l’intitulé de la page dans le menu,
  • On sous-titre les différentes parties du contenu avec des titres de niveaux 2 (balise html <h2>),
  • S’il est justifié de créer des sous-sous-parties, c’est au tour de la balise <h3> d’être implantée.

En savoir plus

En revanche, pas de soulignement, ni d’italique, ni de texte en couleur : le design est défini une fois pour toute au moment de la création du site.

contenu qualitatif structure balisage semantique

Le début de cet article contient les mises en forme recommandées : gras, liens, sous-titres et photos.

Les bonnes questions à vous poser avant de rédiger une page ou un article

Pour finir, mais en réalité pour bien commencer votre travail de rédaction, voici une liste de questions que je propose en formation ou lors d’ateliers de rédaction web. Il est indispensable d’y répondre avant de rédiger un contenu qualitatif pour votre site !

  • Quel est l’objectif de ce contenu ? (vous faire connaître, informer, sensibiliser, convaincre, vendre, fidéliser…)
  • Comment va-t-il s’implanter dans le site ?
  • Quelle est ma cible ?
  • Quelles sont les informations à délivrer et dans quel ordre ?
  • Comment accrocher mon lecteur dès le début de la page ?
  • Comment encourager mon lecteur à réaliser une action ?
  • Ce contenu répond-il aux questions de ma cible ?

Petit exercice : relisez maintenant les contenus de votre site. Sont-ils de bonne qualité, selon vous ? Répondent-ils aux critères de Google et sont-ils bien rédigés et lisibles pour les lecteurs ?

Vous avez des questions sur la rédaction web ? Vous avez besoin d’animer votre site avec plus de contenus informatifs ou commerciaux ? Cliquez ici

Pour aller plus loin :