Des vacances mouvementées en compagnie de Penguin

23/08/2012
Actualités

Penguin est le nom d’une mise à jour de l’algorithme de Google apparue le 24 avril 2012 et destinée à lutter contre la sur-optimisation des sites web. Avec cette mise à jour, Google a eu la ferme intention de lutter contre le webspam et les sites qui ne respectaient pas à la lettre ses consignes de qualité. Retour sur les conséquences de cette première mise à jour Penguin, et quelques pistes pour y faire face.

Google fait la guerre aux liens non naturels

Une des pratiques les plus courantes dans le référencement d’un site consiste à développer le nombre de liens pointant vers ce site. C’est ce qu’on appelle le netlinking. En simplifiant au maximum, on peut dire que plus un site possède de liens entrants, plus il sera considéré par Google comme un site de qualité et donc mieux il sera positionné dans ses résultats de recherche.

google-pingouin

Les référenceurs ont pendant longtemps utilisé des plates-formes d’annuaires et de communiqués de presse web afin de créer des liens « artificiels » pour les sites de leurs clients. Un texte de 200 caractères  ou un communiqué de presse de 500 mots permettaient de parler d’une marque, d’une société ou d’un produit sans forcément faire très attention au contenu intrinsèque de l’article. Il suffisait d’y placer une ancre de lien (souvent une suite de mots clés du type « complémentaire santé pas chère ») et le tour était joué. Pas très naturel, mais jusqu’ici Google s’en satisfaisait. Au fil du temps, de plus en plus de plates-formes sont apparues et les fautes d’orthographe, de grammaire ou même les contresens sont devenus courants. N’apportant aucune valeur ajoutée aux internautes, Google a décidé de sévir contre ces fermes à liens avec son algorithme Penguin.

L’exemple de notre site web-communique.com

Comme d’autres sociétés de référencement, Première Place possède ses propres plates-formes de netlinking. Nous recevons tous les jours des dizaines d’articles que nous contrôlons avant publication dans le but d’éviter entre autres le contenu dupliqué ou les articles de mauvaise qualité. Mais ce travail de vérification n’a pas suffi et certains de nos sites ont été pénalisés. C’est le cas de notre site de communiqués web www.web-communique.com.

Nous avons reçu le 14 juin un message de la part de Google nous informant que des liens factices avaient été détectés sur notre site.

Capture_webcom_wmt

Plus qu’un avertissement, il s’agissait en réalité d’un message informant que notre site venait d’être pénalisé. Et oui, il faut lire entre les lignes chez Google !

Vérifier si son site est pénalisé par Google

En plus du message sur les Google WebMaster Tools, il y a 3 moyens de se rendre compte que son site a été sanctionné :

  • Une baisse brutale du trafic web (le trafic sur Web Communiqué a été divisé instantanément par 2, puis par 3)
  • Un déclassement sous son nom (alors qu’avant cette pénalité notre site apparaissait en première position dans Google sur l’expression « web communiqué », notre site n’apparaissait après la sanction qu’en 40ème position)
  • L’outil de Ranks.fr qui permet de vérifier si votre site est dans la « sandbox » de Google

Capture_ranksfr

Une fois son site pénalisé, une seule question vient à l’esprit d’un référenceur…

Comment sortir d’une pénalité Penguin ?

sherlock-holmes-pingouinDe multiples solutions existent pour sortir de la sandbox, la pénalité peut même disparaitre du jour au lendemain sans avoir touché à quoi que ce soit ! Nous n’avons pas ici la solution miracle, mais nous pouvons tout de même vous donner une solution qui a fonctionné pour nos sites pénalisés par Penguin.

Puisque Google n’aime pas les liens artificiels, rendons-les naturels

Comme expliqué au début de ce post, Google n’aime pas les liens avec des ancres truffées de mots clés. Il en parle notamment ici. En plus d’un gros nettoyage des articles (suppression de comptes « suspects », suppression de communiqués sur des thématiques de crédit bancaire ou de finances, vérification des contenus dupliqués, …), nous avons entrepris de modifier tous les liens contenus dans les articles publiés sur notre site. Un travail très contraignant puisque nous avions près de 2 000 articles sur notre site www.web-communique.com.

Voici nos conseils pour rendre les liens plus « naturels » :

  • Privilégier la qualité à la quantité : il ne doit pas y avoir trop de liens dans un article.
  • Varier les ancres de liens et la page de destination de ces liens (tous les liens ne doivent pas pointer uniquement vers la page d’accueil d’un site mais aussi vers des pages profondes). Faire des ancres en utilisant :
    • l’expression exacte
    • ayant un sens (il faut éviter les suites absurdes de mots)
    • des synonymes (penser à la longue traine)
    • des liens non optimisés (sans en abuser) : de type URL complète, mots sans intérêt (cliquez ici, lire cet article, …)
    • des expressions pas trop longues (ni phrase complète, ni paragraphe) : une moyenne de 3-4 mots est intéressante
  • Créer du contenu à valeur ajoutée pour insérer ses liens, afin d’attirer naturellement l’internaute.
  • Diversifier les sources de ses liens :
    • commentaires sur des blogs proches de sa thématique
    • articles de blog (sur ses propres blogs ou en tant qu’invité sur d’autres blogs)
    • sites aux mêmes thématiques ou sur des sites d’autorité faisant référence dans leur domaine
    • annuaires
    • digg like
    • documents PDF avec liens vers son site sur des sites de partage
    • images sur le réseau social Pinterest
    • forums (à condition d’y être actif)
    • Facebook, Twitter, Google+

Pour plus d’efficacité, il est important de :

  • Choisir soigneusement les sites où l’on souhaite poster ses articles pour faire des liens (sites non pénalisés, contenu de qualité, …).
  • Éviter le keyword stuffing (charger un article ou une page de mots-clés) : l’utilisation de synonymes rend un article beaucoup plus naturel.
  • Bien structurer ses articles (notamment avec des titres lisibles et compréhensibles).
  • Communiquer régulièrement sans abus (varier les plates-formes et les rythmes de publication)
  • Créer du contenu régulièrement pour le site de son entreprise / client : cela prend du temps, mais cela permet d’éviter de sur-optimiser les pages d’un site tout en renforçant son référencement. Rafraichir le contenu de son site permet également de montrer à Google qu’il est « vivant ».
  • Respecter bien sûr les consignes de Google !

Continuer son netlinking sans être pénalisé

Avec une nouvelle version de Penguin qui pointe le bout de son bec, il n’est plus question de perdre du temps à administrer ou publier dans des plates-formes dont la durée de vie est incertaine. Google privilégie désormais les sites ayant une valeur ajoutée pour les internautes et pénalise ceux qui n’y prêtent pas attention.

L’apparition de blogs thématiques

En acceptant uniquement des publications au contenu de qualité, un site court beaucoup moins de risques (pour ne pas dire un risque nul) d’être pénalisé par Google. Partant de ce principe, de nouveaux blogs ou magazines thématiques sont apparus, avec pour objectif d’offrir aux internautes des informations utiles et de qualité, tout en laissant la possibilité pour les SEO d’y ajouter quelques liens. En voici une dizaine que nous considérons particulièrement intéressants :

Santé et Médical
http://materielmedicalpla.wordpress.com/
http://www.mag-industrie.com/medical/
http://www.ifsip-ouarzazate.com

Maison, Jardin & Immobilier
http://www.mag-maison.com/
http://www.jardin-hebdo.com/

Cuisine
http://cuisibot.com/
http://www.cuisine-info.com/

Tourisme & Voyages
http://tchors.org/
http://www.holimag.com/
http://www.webtourisme.net/
http://www.vacancesetvoyages.com/

Économie
http://www.portail-economie.com/
http://www.finance-banque.com
http://www.mag-entreprise.com/economiefinances/

N’hésitez pas à partagez vos blogs thématiques dans les commentaires !

Merci à Charlotte pour son aide et bonne fin de vacances avant le retour de Penguin

Source image Google Peinguin : Le journal du Webmarketing