Un filtre Google pour lutter contre les plates-formes de communiqués web

26/04/2012
Actualités

Par l’intermédiaire de son porte-parole SEO Matt Cutts, Google a annoncé sur son blog le lancement d’un nouveau filtre de lutte contre les pratiques « black hat ».

Google s’attaque aux plates-formes de netlinking

Google vient d’annoncer un changement important dans son algorithme ayant pour objectif de lutter plus efficacement contre ce qu’il appelle le « webspam ». Sous cette appellation, Google cible les sites de CP (communiqués de presse), annuaires et autres digg-like qui ont fleuri ces dernières années sur la toile, au détriment (selon la firme californienne) d’une certaine qualité du contenu.

Google accuse ces plates-formes de manipuler les résultats de son moteur de recherche en créant des liens sans intérêt. Avec ce changement d’algorithme, il pense toucher entre 3 et 5% des requêtes actuelles selon la langue et les pratiques de spam. Les effets devraient commencer à se faire sentir dans les prochains jours…

Vers des plates-formes de liens plus qualitatives

Au sein de notre agence de référencement Première Place, nous avons privilégié depuis longtemps le contenu de qualité à la quantité. Nous estimons que Google et les internautes ne peuvent se passer de ces plates-formes de liens, mais qu’il est cependant nécessaire d’avoir un contenu intéressant pour ne pas être sanctionné par Google. Nous attachons par ailleurs beaucoup d’importance à éviter la duplication de contenu sur ces plates-formes.

Nous allons lancer très prochainement deux nouveaux sites d’actualités avec des thématiques plus ciblées, l’un autour de la maison et l’autre centré sur l’Alsace.

Source image : Google Image