Infographie SEO : conseils pour éviter les pénalités de Google

02/07/2015
Aspect technique

Le ton a durci ces dernières années du fait des abus importants et répétés dans la manipulation de la popularité de site. Google a renforcé ses critères d’analyse de façon à sanctionner les pratiques qu’il considère comme étant « douteuses ». Cependant, on a parfois tendance à s’emmêler les pinceaux sur ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Profitons de l’infographie réalisée par Neil Patel de Quicksprout pour faire le point sur les bonnes pratiques !

Les pénalités de Google par rapport au contenu

Le « link farming », ou le fait de lier des sites n’ayant aucun rapport entre eux

La méthode des fermes de liens s’est développée en s’appuyant sur le postulat suivant : plus le nombre de liens pointant vers mon site est important, mieux positionné je serai sur les moteurs de recherche. L’idée est légitime, la pratique, beaucoup moins ! Google pénalise l’indexation des sites ayant recours à ce genre de pratiques, et plus globalement, l’échange de liens réalisé dans l’optique de manipuler les résultats.

Touche "liens" sur un ordinateur

Le contenu caché : il fallait s’en douter, Google n’aime pas non plus

Cette pratique consiste à écrire des mots-clés avec une police d’écriture minuscule et de la même couleur que la page web, de façon à ce que les mots-clés soient invisibles pour les utilisateurs mais pourtant bien présents et pris en compte par les moteurs de recherche. Cela vous est déjà sûrement arrivé : vous sélectionnez un petit bout de texte sur un site, vous dérapez et… Oh mais que vois-je ? Une liste de mots-clés qui n’a rien à faire ici ! C’est une pratique depuis longtemps pénalisée par Google mais que l’on continue d’observer.

La répétition de mots-clés n’ayant aucun rapport avec la page

Imaginons un article séparé en 4 paragraphes. Parmi ces paragraphes, 3 parlent de pommes, et le dernier parle tout à coup de voitures. Google considère cela comme de la manipulation de contenu et pénalise donc cette pratique.

Le « duplicate content » : gare aux adeptes du copier-coller !

Comme son nom l’indique, le duplicate content est le fait de dupliquer un contenu déjà existant sur le web. Les algorithmes de Google ne prennent pas en compte les pages identiques ; du coup, lorsqu’un conflit existe entre deux pages de même contenu, c’est celle qui a été publiée en dernier qui est pénalisée en n’étant plus indexée. Plus grave encore, il arrive parfois que ce soit le site entier qui soit mis de côté. Pour éviter cela, les contenus ne doivent pas dépassés plus de 70% de duplication, d’après les chiffres de Google.

Jumeaux ctrl + c et ctrl + v

Il existe cependant une limite aux algorithmes de Google.

Le « Guest Posting » : une pratique efficace, qui comporte quelques limites cependant

Le « Guest Posting », c’est le fait d’écrire un article sur un blog ou un site qui ne nous appartient pas (par exemple, le fait de publier sur le site d’un partenaire). Utilisé correctement, c’est une très bonne pratique pour construire des liens de qualité. Mais, car il y a un mais, Google peut éventuellement pénaliser cette pratique lorsque :

  • Le profil de liens de votre site est déséquilibré ;
  • Votre site comporte trop de liens venant d’une seule et même source.

Notons également qu’il y a un risque que Google se mette un jour à dévaluer les liens créés via cette méthode si son utilisation ne cesse d’augmenter. Mais pour le moment, cette pratique reste efficace, surtout si vous incluez des liens contextuels dans votre article : ces liens ont entre 5 et 10x plus de puissance qu’un simple lien vers la biographie de l’auteur.

Dernière astuce : le nombre de liens provenant du Guest Posting ne devrait pas excéder les 20% de votre profil de liens.

Les autres pénalités de Google

La pertinence des liens

La pertinence des liens est un critère de plus en plus pris en compte par Google pour bien référencer les sites web, tandis que le PageRank* ne cesse de diminuer. De plus, les sites ne disposant pas de liens pertinents ont plus de 50% de chances d’être pénalisés par Penguin**. N’oubliez pas que Google met à disposition un outil de désindexation des liens via Google Webmaster Tools pour nettoyer votre profil de liens.

La diversification des ancres de liens

Pour ne pas être pénalisé, les ancres de liens de votre site web doivent être diversifiées. Ces ancres doivent avoir l’air naturel et non pas sur-optimisées. Ce n’est pas encore officialisé, mais ce sera bientôt un critère de pénalité pour Google, tout comme l’a fait son algorithme Penguin pour les ancres optimisés.

Quid des réseaux sociaux ?

Google peut pénaliser les sites qui sont liés à des profils sur les réseaux sociaux contenant des faux utilisateurs. Donc même si, en apparence, le fait d’acheter des « j’aime » peut paraître intéressant, il n’en est rien pour Google qui ne considère pas cette pratique comme étant conforme à ses critères de légitimité.

Réseaux sociaux

Et voici l’infographie dans son intégralité :

 


 

* technologie de Google qui permet d’évaluer la popularité des pages web d’un site

** Penguin est un algorithme de Google qui sanctionne les sites utilisant des techniques de référencement abusif.

 

Crédit photo : GotCredit, Quicksprout