11 CONSEILS POUR LE RÉFÉRENCEMENT DES IMAGES DE SON SITE EN 2019

11/09/2014
Rédaction web

Les internautes aiment beaucoup les images. A tel point que Google tient compte de la présence de visuels dans les pages de sites internet. L’image permet d’illustrer des propos, d’apporter une meilleure compréhension des informations données et joue un rôle majeur dans la lisibilité d’une page.

Plus que la lecture, les internautes apprécient les images et scrollent avec plaisir de longues pages contenant de nombreux visuels (notamment dans le cadre de blogs de décoration, vêtements…).

Mais avant d’en abuser, petit retour sur le référencement des images, afin d’aider les moteurs de recherche à identifier le contenu de chaque photo. Votre bon référencement sur Google passe aussi par l’optimisation de vos images !

une personne regarde des images sur une tablette

Découvrez notre checklist pour le référencement de vos images :

Préparez votre image, avant de l’uploader sur le site

  1. L’image choisie doit être cohérente avec le contenu et faciliter la lecture ainsi que la compréhension du texte.
  2. Placez les mots-clés dans le nom du fichier et séparer les mots par des tirets (-) (par exemple : tourisme-alsace.jpg). Ne mettez pas d’accent ou de caractère spécial !
  3. La taille de l’image compte ! Redimensionnez votre image avant de l’insérer dans votre page web, au risque d’alourdir le chargement de votre site (1000 pixels de large maximum). Parfois, il est nécessaire de respecter des dimensions précises pour que l’image s’adapte à l’emplacement prévu.
  4. Attention au poids et à la qualité des images ! Privilégiez les formats web (.jpeg – .png) avec une bonne compression. Utilisez des images de bonne qualité (pas ou peu de pixelisation). Pour économiser au maximum les ressources nécessaires au chargement des images, utilisez un service d’optimisation du poids de vos visuels comme https://tinypng.com/ par exemple.

 

Optimisez votre image pour le SEO

  1. Renseignez l’attribut alt de vos images avec des mots-clés (il n’y a pas de limite en termes de caractères mais le but est de décrire le contenu de l’image). Cet attribut alt sera également présentée aux utilisateurs si l‘image ne s’affiche pas. Dans WordPress, ce champ s’appelle « Texte alternatif ».
  2. Rédigez une légende sous forme de description succincte. Insérez naturellement les mots-clés principaux de vos pages.
  3. Remplissez l’attribut title de vos images (à ne pas confondre avec la balise <title> de la page) avec des mots-clés : il s’agit ici de l’infobulle qui apparaît lorsque l’internaute passe la souris sur l’image.

 Optimisez aussi la page sur laquelle se trouve votre image

  1. Vérifiez que l’indexation des images n’est pas bloquée dans le fichier Robots.txt.
  2. Optimisez la balise <title>, la meta description, les balises <h1> et <h2>, l’URL, ainsi que le texte de la page dans laquelle est placée l’image.
  3. Vérifiez l’apparence de vos images sur différents terminaux : desktop, tablette, mobile afin de de vous assurer que vos visiteurs auront bien accès à toutes les informations importantes.
  4. Suivez les résultats de positionnement de vos pages.

Rappelez-vous, les utilisateurs qui consultent vos pages depuis une tablette ou un mobile ont souvent une connexion de moins bonne qualité (wifi, 4G/3G…) que lorsqu’ils naviguent sur ordinateur. Respecter les différents points de notre liste est un gage de qualité pour Google et vos futurs clients.

Vous souhaitez savoir comment personnaliser la taille des images de votre site WordPress, c’est par ici !

Article mis à jour le 11/12/2018