Les liens cachés sont-ils autorisés par Google ? Cas LeMonde.fr

23/02/2012
Cas pratiques

Depuis un certain temps, des sites internet utilisent une méthode qui suscite l’interrogation quant à la politique de Google vis-à-vis des liens cachés.

Du JavaScript pour dissimuler les liens

Le principe est simple : placer des liens cachés dans le contenu textuel de ses pages, qui ne s’activent que lorsqu’on passe la souris un certain temps sur le mot clé. L’astuce est possible grâce au langage JavaScript.

Cette technique est apparue sur le site internet du quotidien Le Monde qui lançait il y a quelques mois son service de conjugaison (conjugaison.lemonde.fr). Lorsqu’un verbe se trouve à l’infinitif dans un article, un lien pointe discrètement vers la page de conjugaison du verbe.

conjugaison-lemonde

En s’attardant sur d’autres pages, on s’aperçoit que les liens cachés ne sont pas uniquement destinés à promouvoir la page conjugaison. Dans la page de l’article, on trouve en effet un lien sur l’expression Deutsche Telekom qui n’a rien d’un verbe à conjuguer.

Une pratique contestable mais qui porte ses fruits

Il n’est pas compliqué de comprendre l’intérêt d’une telle démarche. Le site Le Monde est le 21ème site le plus visité par les internautes français en février 2012 (source : Alexa Traffic Rank), autant dire qu’un lien du Monde.fr vers une autre page vaut de l’or dans le milieu du SEO. L’utilisation de liens cachés pour mettre en avant son sous-domaine de conjugaison est compréhensible. La manière est plus discutable puisqu’en principe Google déconseille fortement les liens cachés. Sur le support d’Aide pour Webmasters, Google indique même qu’ « un site [contenant] du texte et des liens cachés […] peut être retiré de l’index ».

Alors, Google ferait-il deux poids deux mesures ? Rien ne permet de le dire, car la technologie JavaScript employée pour dissimuler ces liens est généralement difficilement accessible aux moteurs. L’outil de conjugaison du Monde.fr présente en tout cas de bons résultats sur les verbes que nous avons pu tester. (Pour la petite histoire, le sous-domaine conjugaison.lemonde.fr profite aussi d’un nombre importants de backlinks, près de 85000, pour près de 1000 sites référents uniques.)

Sources de l’article :
http://support.google.com/webmasters/bin/answer.py?hl=fr&answer=66353
http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/02/22/france-telecom-orange-la-fin-d-une-epoque_1646784_3234.html#ens_id=1224268
http://uxui.fr/2011/10/lemonde-fr-une-gestion-des-liens-tres-confuse/

 

Source images : LeMonde