La fin pour Flash

Catégories

Actualités, SEA

Tags

Fin des publicités en Flash pour Google

C’est un coup dur pour Flash : Google vient d’accélérer la sentence de cette technologie, autrefois indispensable pour animer des sites et des publicités, en annonçant la fin du support des publicités type display à compter du 2 janvier 2017.

Un peu d’histoire du plug-in Flash

Au fil des ans, le plug-in Flash a construit sa réputation auprès des utilisateurs sur le web, jusqu’à devenir un outil incontournable pour la lecture des différents supports multimédias. Presque toujours existant sur nos différents ordinateurs depuis de nombreuses années, il présente pourtant de grands inconvénients. Ceux-ci concernent la taille qu’il prend au niveau du processeur et la sécurité relative du plug-in : il est trop gourmand en ressources et comporte de nombreuses failles de sécurité.

Le HTML 5 gagne la guerre du web

Le HTML 5 gagne de plus en plus terrain, au détriment de la technologie Flash, dont la disparition semble inévitable. C’est via l’intermédiaire d’une publication sur le compte Adwords de Google+ que la firme de Mountain View a annoncé la fin du support du Flash au profit du HTML 5 pour ses publicités display (Adwords et Doubleclick). Concrètement, Google n’acceptera plus de nouvelles publicités au format Flash dès le 30 juin 2016, et celles-ci ne seront plus affichées sous ce format à partir de l’année prochaine.

Le HTML5 succède au Flash

Le HTML 5 dit non au Flash. Image : webmarketing-com

Une annonce pas vraiment surprenante

Cette annonce n’est pas vraiment une grande surprise, dans la mesure où Google avait déjà programmé la mort de cette technologie en juin 2015, après avoir annoncé que son navigateur Chrome mettra automatiquement en pause les contenus flash qui ne sont pas importants pour la page. Cette fonctionnalité vous permettra d’économiser des ressources et donc de la batterie lors de la consultation d’un site sur un ordinateur portable. C’est donc depuis septembre que le navigateur a commencé à arrêter les contenus en auto-play afin d’encourager les utilisateurs d’Adwords à passer aux nouveaux formats web, tout en fournissant un outil adapté.

Même Adobe, qui est à l’origine de la création de la technologie, encourage les utilisateurs de celle-ci à passer aux formats web. Pour la petite anecdote, le logiciel Flash Professionnal CC de la suite Adobe permettant la création d’animations Flash a été renommé en Animate CC.

Une technologie peu appréciée

Cela fait bien longtemps qu’un ras-le-bol général se fait ressentir sur Internet contre la technologie Flash, à commencer par le lecteur vidéo qui ne cesse de subir de nouvelles failles de vulnérabilité. Le premier pas pour le déclin de Flash a été franchi par Apple en désactivant purement et simplement le célèbre plug-in d’Adobe sur iOS et sur ses MacBook Air pour des raisons de performances. Depuis, de nombreux autres géants du web comme Facebook et Firefox ont demandés à Adobe d’abandonner la technologie Flash, devenue désuète. Google communique également auprès des acteurs du secteur pour accompagner le changement de Flash pour HTML. Cependant, ce n’est pas un changement sans conséquence. En effet, c’est la totalité de l’industrie de la publicité en ligne qui va être bouleversé par cette décision, vu que ces nouvelles technologies sont encore peu maîtrisées par les agences médias, par les éditeurs et les annonceurs.

Flash a été très utile à de nombreux acteurs, et il va falloir s’adapter rapidement à l’abandon du plug-in par la mutation vers d’autres technologies (GIF ou HTML5).

Laissez un commentaire





Contactez notre agence Première Place